L’apprentissage dual dans la pratique

En quoi consiste l’apprentissage dual ? L’apprentissage dual est repris sous l’appellation générique de l’apprentissage sur le lieu de travail. Dans ce système, l’élève acquiert des compétences à l’école, dans un centre d’enseignement à temps partiel ou dans un centre de formation Syntra, d’une part, et en milieu professionnel, d’autre part. Le nombre de jours par semaine passés sur le lieu de travail dépend de l’orientation choisie.

Le secteur des professions libérales aspire à trouver des collaborateurs mieux formés. Un constat récurrent souligne que les étudiants de l’enseignement supérieur n’acquièrent pas une expérience suffisante sur le terrain. Un système dual d’apprentissage aurait par conséquent des effets stimulants très positifs, tant pour les étudiants que pour les entreprises. Nous pourrions même parler d’une expérience profitable aux deux parties, qui est toutefois inexistante pour l’instant.

Attendu que le secteur des professions libérales voit le plus souvent affluer des profils généraux, il est difficile d’instaurer un parcours d’apprentissage dual complet. Dans ce contexte, il serait plus réaliste de proposer des stages obligatoires et approfondis, au cours desquels l’étudiant mettrait en pratique ses connaissances théoriques dans un cadre professionnel. Le passage au marché du travail se ferait ainsi plus naturellement, tandis que les jeunes désireux de poursuivre leurs études pourraient choisir une formation spécifique et plus ciblée. Il s’agit en tout cas d’une recommandation à prendre en considération dans le cadre du parcours de formation. S’ils ont la possibilité de suivre des stages dans des environnements de travail différents au cours de leur formation, les étudiants acquièrent en outre une meilleure connaissance de leurs capacités. Il est impératif d’inclure davantage de stages obligatoires dans l’enseignement supérieur, à plus forte raison dans les formations académiques générales.

Liberform a d’ores et déjà mis en place quelques projets de collaboration avec des hautes écoles flamandes et bruxelloises. Nous espérons lancer à l’avenir des projets similaires en Région wallonne, avec des hautes écoles francophones.