Le géomètre-expert et la numérisation

La numérisation fait désormais partie intégrante de notre vie et joue un rôle toujours plus grand, y compris pour les géomètres-experts. Les STIM sont incontournables dans cette profession où les innovations technologiques se multiplient. Tant les géomètres-experts que leurs collaborateurs doivent par conséquent suivre de près ces avancées, qui facilitent et accélèrent la collecte et le traitement des informations.

Envie de découvrir toute l’histoire ? Cliquez ici !

Ces dernières années, les géomètres-experts ont exploré de nouvelles voies en ce qui concerne la collecte d’informations. Celle-ci est non seulement plus rapide, mais le traitement des données est lui aussi plus efficace. À l’heure actuelle, le géomètre-expert n’exploite plus uniquement les signaux GPS mais les associe de plus en plus souvent aux données recueillies par des drones. Cette combinaison offre de nombreux avantages. Sur les grands chantiers, il n’est pas nécessaire d’augmenter le nombre de collaborateurs, ce qui permet de rester à distance des situations et environnements à risque. Grâce à ces solutions, il est également possible d’effectuer des relevés plus précis de lieux difficiles à cartographier, comme les lits de rivière.

Notons cependant que les géomètres-experts doivent souvent faire appel à un bureau externe spécialisé dans le pilotage de drones. Il est en effet obligatoire de suivre des formations pour apprendre et être autorisé à piloter ces appareils : investir dans un drone s’avère donc souvent plus coûteux en temps et en énergie que d’en louer un.

Le balayage laser 3D terrestre fait également partie des techniques utilisées aujourd’hui. Les lasers scannent la surface des objets de façon automatique, systématique et très rapide, jusqu’à une distance de 250 mètres. Les relevés sont donc plus réalistes et souvent plus précis parce que ces appareils reconnaissent aussi des formes complexes. Les profanes pourraient croire que le rôle du géomètre va perdre de son importance à cause de cette technique de balayage laser, puisque les relevés peuvent être effectués avec moins de collaborateurs. Le savoir-faire des experts reste toutefois indispensable si l’on veut exploiter au mieux les innovations et surveiller la qualité.

Il est vrai cependant que ces révolutions technologiques font peser une pression accrue sur la relation entre le géomètre et le client. En raison de la numérisation, ce dernier attend et exige beaucoup plus de choses à brève échéance. Tout doit aller plus vite pour répondre à cette demande. Voilà pourquoi des innovations sont également mises en place au niveau administratif. De nouveaux programmes sont par exemple mis au point afin de permettre la signature électronique de documents juridiques.

On comprend dès lors combien l’habileté numérique est capitale pour les travailleurs des bureaux de géomètres. Ils doivent en effet actualiser constamment leur maîtrise des outils numériques et savoir en quoi consiste le travail (de production) quotidien du géomètre-expert.